Emmanuel Macron vise les Français de l’étranger dans le budget 2018

La commission des finances, du budget, et de la fiscalité de l’Assemblée des Français de l’Etranger a publié le compte rendu de sa session d’octobre: http://www.assemblee-afe.fr/octobre-2017-travaux-de-la-commission-des-finances-du-budget-et-de-la-fiscalite.html .

On y lit que le gouvernement français garde le budget de l’AEFE (enseignement français à l’étranger) constant alors même que le nombre de nos compatriotes résidant en dehors de France a augmenté de 4.2% l’année dernière.

Bien évidemment le gouvernement Macron conserve la CSG pour les non résidents, faisant payer aux Français expatriés pour le minimum vieillesse qui est une allocation pouvant être touchée sans condition de nationalité.

Ce budget n’est pas le résultat de contraintes budgétaires incompressibles mais un choix conscient de mettre les Français de l’étranger au second plan puisque dans le même temps l’aide publique au développement a été augmentée de 10% !

Marine Le Pen s’était clairement engagée dans son programme présidentiel à la gratuité de l’enseignement français à l’étranger et à la suppression de la CSG pour les non résidents. Car elle donne la priorité aux citoyens français.